Rencontre avec nos supportrices

2 mai 2017 - 14:06

Aujourd'hui l'Espérance Gordienne a décidé de mettre avant trois de ses plus fidèles supportrices. Vous avez déjà du les croiser aux Imberts le dimanche. Pour ceux qui ne les connaîtraient pas encore, nous allons vous faire découvrir Corinne Blazy, Delphine Buffe Et Élodie Bordin, à travers quelques questions.

 

Bonjour mesdames, et tout d'abord merci de prendre le temps de répondre à nos questions.

Pouvez-vous vous présenter rapidement, et nous dire quelle est votre relation avec le Club ?

 

Corinne: Bonjour, je suis l'épouse de Philippe Buffe dit "Sard" vétéran de Gordes qui a joué toute sa "carrière" dans son village. J'étais donc supportrice de l'ASG depuis 1982 jusqu'à ce que mon mari arrête de jouer en 1997.

Delphine: Je m'appelle Delphine Buffe, je suis la grande soeur de Pierre qui joue au club. Je travaille dans la petite enfance et j'habite aux Imberts.En début de saison je venais supporter le club car mon frère, ainsi certains de mes amis y jouent. Maintenant que je connais la plupart des joueurs je viens pour l'équipe.

Élodie: Je m'appelle Elodie Bordin, j'ai 23 ans et je travaille dans le monde du social. Je suis originaire des Imberts. Je suis une supportrice du club et je viens à l'Imberts Arena supporter mon cousin Bubu mais aussi mes collègues. Mon frère est le secrétaire du club.

Vous êtes donc toutes les 3 supportrices de Gordes depuis toujours en quelque sorte ?

Corinne: Effectivement je fais partie des anciennes du Club.

Delphine: Presque tous les hommes de ma famille (grand-père, père, oncles, cousins et frère) ont joué à l'AS Gordes, donc oui je suis une supportrice depuis toujours, j'étais même présente le jour de la victoire de la Roumagoux en 1993.

Élodie: Oui c'est tout à fait ça !! Une grande partie de ma famille y a joué.

Corinne vous qui supportez le Club depuis des années, quel est votre plus grand souvenir ?

Corinne: Le plus grand et beau souvenir c'est évidemment la victoire en Roumagoux en 1993 avec toutes les étapes pour y arriver. Nous avons vécu de très beaux moments de joie et d'amitié dans ce club familial (une grande partie de la même famille y jouaient) avec une très bonne mentalité.

Quant à vous, Delphine et Élodie, on peut dire que Gordes fait partie intégrante de vos familles ?

Vous veniez déjà au stade étant enfants ?

 Delphine:  Oui Gordes fait partie de la famille depuis toujours car chez nous le foot est une religion.Je suis venue au stade très jeune car mon père jouait encore à l'AS Gordes à cette époque, ainsi que mes oncles. Je ne venais qu'aux matchs aux Imberts, puis quand mon frère a commencé à jouer sous les couleurs de Monts de Vaucluse, et mon père y étant secrétaire, là c'était tous les samedis après midi et tous les dimanches matin selon la catégorie dans laquelle il jouait.J'ai passé une grande partie de mon enfance et de mon adolescence au bord d'un stade.

Élodie: Oh oui, Gordes fait partie de la famille depuis de nombreuses années. J'ai participé d'une manière particulière à la finale Roumagoux 93 car ma mère était enceinte de moi. Dès mon premier âge, j'étais présente au bord du stade. Mon père a été président pendant plusieurs années du club et la plupart de mes oncles jouaient donc le dimanche c'était foot en famille. Mon frère a aussi porté les couleurs du club en étant plus jeune et j'étais sa première fan !!

 Quelle a été votre réaction quand vous avez appris que le village allait de nouveau avoir SON Club de foot ?

 Corinne: Quand sur Facebook j'ai vu qu'une initiative était en train de prendre forme, j'ai trouvé que c'était une très bonne idée de refaire vivre le Club de Gordes. J'avoue avoir perdu de vue le club lorsqu'il y a eu ces fusions successives. On ne pouvait plus crier "Allez Gordes !".

Delphine: Mon frère et mon cousin nous ont appris il y a un an que Julien souhaitait réformer le club de Gordes. Pierre n'ayant jamais joué sous ces couleurs, il a donc été assez vite partant pour l'aventure et toute notre famille aussi.J'ai trouvé ça super, Julien qui a joué de nombreuses années à l'AS Gordes, qu'il le remonte avec Gilles comme président qui est d'ici, connaissant les dirigeants et les bénévoles on a vite su que le projet avait été mûrement réfléchi et que ça allait marcher. De nombreux souvenirs sont remontés à la surface pour ceux qui ont joués pour le club il y a maintenant une vingtaine d'années cela leur rappelle leur jeunesse et les belles années du club.

Élodie: Mon frère m'en parlait depuis un petit moment et je trouvais cette idée superbe que le club puisse se reformer. On se languissait déjà de venir au stade supporter le club. Alors quand le projet s'est concrétisé, nous étions tous aux anges. Sans aucun doute, ce projet allait marcher et la preuve aujourd'hui. Un énorme Bravo à Julien et toutes les personnes concernées pour la reconstruction de ce club.

 

Vous êtes présentes à tous les matchs, et on vous en remercie d'ailleurs, et on voulait savoir quel était votre regard et votre avis sur cette première saison ?

 Corinne: Cette première saison a été au delà des espérances de ses fondateurs. Une très belle équipe, une mentalité hors pair, des joueurs qui se donnent à fond et continuent d'être offensifs dans un match même lorsque le score est plus qu'à leur avantage.La montée en division supérieure est plus que méritée et bien sûr une victoire en Roumagoux serait la cerise sur le gâteau. Je compte sur l'Espérance Gordienne pour réécrire l'histoire.

Delphine: Cette saison est plus que réussie à mes yeux aussi bien sur le plan sportif qu'extra sportif, car les résultats de le réserve sont très bons et ceux de la première dépassent toutes les espérances: une montée dès la première année, un titre de champion acquis et une finale de Roumagoux (gagnée je l'espère). Cette première saison ne peut être plus belle. Sur le plan extra sportif, on voit que les joueurs aiment jouer ensemble, rester après les matchs, les entraînements pour discuter, faire l'apéro ;-) et c'est cet esprit de famille qui me plait surtout car que ce soit les joueurs, les anciens joueurs ou même nous les supporters on sent cette bonne ambiance de petit club et cela nous donne envie de venir au stade les supporter les dimanches car quelques soient les résultats, on sait qu'on va passer une bonne après midi.

Élodie: On peut dire que le pari est réussi. Pour une première saison, le club a fait un magnifique parcours avec un titre de champion et une finale en Roumagoux !  On retrouve une belle cohésion de groupe que ce soit en 1 ou en 2. La famille jaune et verte porte très bien son nom, que ce soit pendant ou après les matchs on retrouve exactement cet esprit de famille. Quand on vient au stade, on n'est jamais déçu ! L'ambiance est toujours au rendez-vous. Et je trouve que c'est super de voir les anciens toujours présents au bord du stade en train de supporter la nouvelle génération. Je pense que Julien et toute son équipe peuvent être fiers de tout ce qu'ils ont fait pour la remise en route du club !!

Et une carrière en tant que joueuse vous n'y avez jamais pensé ?

Corinne: Je n'ai jamais été très sportive, sauf dans mes années lycée, et le foot me va très bien côté supportrice.

Delphine: J'y ai pensé étant plus jeune mais les clubs de féminines étaient peu développés près de chez moi et l'idée de jouer avec des garçons de deux ans mes cadets ne me plaisait pas, j'ai donc laissé tomber l'idée et fait d'autres sports.

Élodie: Honnêtement pas du tout. Mais je pense que la création d'une équipe féminine serait pas mal !

 

Voilà on les remercie une fois de plus pour avoir joué le jeu des questions. Ces trois supportrices reflètent bien l'ambiance familiale qui règne au sein du Club.

 

Merci mesdames et à bientôt au stade...

 

MT13

  

Commentaires